• Je suis d'une nature assez anxieuse, souvent stressée.  En général, je peux le gérer mais il y a des périodes où j'ai plus de mal et ce stress se manifeste la nuit par des grincements de dents.  Ca a plein d'inconvénients, monsieur dort mal à cause du bruit que je fais et moi, je me réveille en ayant mal à la mâchoire et aux tempes.  Le pire, c'est que ça fout mes dents en l'air, ça les use.
    Pour remédier à ça, mon dentiste m'a fait fabriquer une super gouttière en résine qui est sensée encaisser le choc à la place de mes dents.  Je ne suis pas sensée la porter tout le temps, seulement pendant les périodes "à risque".  Elles sont facile à repérer car je serre déjà les mâchoires avant de m'endormir et même pendant la journée.
    Je dois reconnaître que c'est efficace, les douleurs au réveil disparaissent mais qu'est-ce que c'est moche !  C'est vraiment l'antithèse du sexy et j'hésite à la mettre en me couchant mais je sais que je n'ai pas le choix, même si mon copain ricane. 
    Rhaaa, vivement que je sois zen !


    3 commentaires
  • Comme tous les ans, de mai à septembre, je suis en période creuse au boulot et je n'ai aucune rentrée d'argent.  C'est la période de l'année pendant laquelle je prie pour ne pas avoir trop de dépenses imprévues.  En général, ça va mais cette année, la poisse m'est tombée dessus !
    En juin, un type brûle une priorité et sinistre mon auto.  Achat d'une nouvelle voiture et ce n'est pas ce que l'assurance a remboursé qui aide beaucoup.
    En juillet, nous recevons la nouvelle voiture, nous sommes contents et deux semaines plus tard, on nous brise une vitre.  Malgré l'omium, il y a une franchise pour le bris de vitre, zut !
    Toujours en juillet, mort du lave-vaisselle.  Chéri doute du côté romantique de la vaisselle à deux.  La visa chauffe.
    Août, un de nos chats tombe malade.  Véto, soins,...mon compte bancaire agonise.
    Hier, l'iPod de Chéri déconne pendant qu'il court le long du canal.  Chéri s'énerve et jette son joujou dans le canal.
    Régulièrement, mon ordi s'éteint tout seul et fait des bruits bizarres, j'ai sauvé les données importantes et je m'attends à ce que le disque dur rende l'âme d'un jour à l'autre.
    S'il vous plait monsieur Sort, trouvez une autre poire sur qui vous acharner car là, vraiment, on a assez donné !

    1 commentaire
  • Quande on a comme moi pas mal de temps libre (en ce moment du moins), tout est bon pour passer le temps...
    Ma trouvaille de ce matin est un petit jeu basé sur google image, il faut deviner le mot clé qui a donné les images qu'on voit à l'écran.  C'est bon pour l'anglais et la rapidité de frappe ;-)



    Ca se passe  ICI


    J'ai un peu honte de mon petit 231 lors du premier essai, mais ça s'améliore vite vu que les mêmes images reviennent souvent ;-)
    Bon Amusement !


    3 commentaires
  • Comme je l'ai dit hier, j'ai arrêté de me prendre la tête avec le comptage de points WW et franchement, je ne m'en porte pas plus mal.  Certes, je ne dirai sans doute plus la même chose quand mes vêtements commenceront à me boudiner mais en attendant, j'en profite pour tester des recettes qui me faisaient baver.  Il va de soi que les recettes en question sont surtout des desserts diaboliques !
    J'ai envie de vous faire partager le dessert préparé hier car mon copain et moi avons adoré et que c'est super simple, il s'agit de la "bave de chameau", une recette protugaise.  Ne pas se fier au nom, c'est tout simplement divin.
    Ce qu'il faut : une boite de lait concentré sucré (nestlé, 395 gr) et 6 oeufs.
    Ce qu'il faut faire : faire une entaille dans le dessus de la boite de lait, la mettre dans une casserole à pression et verser de l'eau jusqu'à mi-heuteur de la boite.  Fermer la casserole et laisser cuire 35 min à partir du moment où la soupape siffle.  Une fois que c'est assez refroidi, verser le caramel obtenu dans un plat avec les 6 jaunes d'oeufs.  Bien mélanger et ajouter alors les 6 blancs battus en neige de façon à obtenir une mousse homogène.  Répartir dans des coupelles et laisser refroidir au frigo jusqu'à ce que la mousse prenne.  On peut aussi les mettre au surgélateur de façon à obtnir une glace, c'est encore meilleur.
    Allez, bon appétit ;-)


    votre commentaire
  • Rêves bizarres ces dernières nuits...
    Il y a quelques jours, j'ai rêvé de mon père que je n'ai plus vu depuis 10 ans.  Il travaillait dans un supermarché et était passé à côté de moi sans même me reconnaître, je me demandais si c'était bien lui jusqu'à ce que je le voie parler avec ma mère.  Je les regardais de loin, mais je n'osais pas approcher.  Je ne savais pas ce que j'aurais pu lui dire, je n'avais pas envie d'explication houleuse en public.
    J'ai trouvé ça bizarre de rêver de lui.  Est-ce parce que la cap des dix ans approche ?  Devrais-je ravaler mon orgueil et aller le voir ?  Comprendrait-il mon choix ?  A-t'il des remords ?  Des questions que je me pose souvent et dont je n'aurai pas la réponse sans aller le voir.  Je m'en veux de ne pas lui avoir donné d'explications, j'ai disparu de sa vie sans prévenir.  Lui n'a pas l'air de se tracasser outre mesure...
    Bah, si j'ai un gosse un jour, je le contacterai.


    Cette nuit, j'ai rêvé que j'avais une aventure de vacances avec une femme et c'était torride. 
    Je n'ai jamais été attirée par une femme pourtant.  Désir refoulé ?  Beuh ???


    Toujours cette nuit, j'ai rêvé d'un anniversaire où j'étais avec mon copain.  Une blondasse le collait, la moutarde me montait au nez et à la fin j'explosais et ça me faisait un bien fou.
    Depuis la thérapie, je mets ma jalousie en sourdine mais les doutes subsistent et parfois, j'ai envie de hurler...le rêve serait-il mon exutoire ?



     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires