• Cadeaux de fin d'année...

    ...'fin cadeau est un grand mot, mais bon...
    Tous les ans à cette époque, c'est le même cirque, on reçoit les cadeaux d'usage des fournisseurs qui sont vraiment peu nombreux à se décarcasser, en gros, je vais pouvroi ouvrir une boutique de calendriers plus ringards les uns que les autres, dans la boutique, on trouvera aussi pas mal d'agendas (sauf un qui ést plutôt bien, encore qu'il ferait double emploi), des stylos (mais pourquoi ces cons me croient mégalo au point d'apprécier d'avoir mon nom sur le dit stylo ?), des calculettes, des porte-clés, une veste (non, elle, je la garde, elle n'est pas si mal pour aller courir),...
    Le seul cadeau que j'attends avec impatience tous les ans est celui de mon fournisseur de café, avant, c'était toujours le même, une corbeille remplie de délicatesses.  J'étais contente de manger les pralines, truffes, biscuits,... et mes chats étaient contents de pouvoir détruire la corbeilles, l'osier, ils adorent !  Cette année, je le vois arriver avec une petite boite, déception...j'ouvre, une autre boite, j'ouvre encore et je découvre à nouveau une boite et dans le ouvercle, un tire-bouchons, et différents bouchons pour les bouteilles de vin.  Je remercie poliment non sans un brin de déception tout de même.  Le soir, j'ouvre enfin la boite de la bouteille de vin pour voir quelle piquette j'ai reçue et là, les avis des observateurs divergent.  Saint Georges Saint Emilion 1995, ça ne me dit rien, mais c'est normal, je n'y connai rien.  Le nom prestigieux peut sans doute être le meilleur comme le pire, mais ainsi accompagné d'un autre nom...ça me taraude.  Pas encore ouvert la bouteille et je n'ose pas l'ouvrir quand j'ai des invités !  J'imagine leur tête si je leur sert un vin imbuvable.  Des connaiseurs dans la blogosphère ?  Vos avis sont les bienvenus !
    Enfin, ce cadeau à le mérite d'être original par rapport aux autres.  Voilà donc pour le cadeau qui m'as le plus intriguée.  Venons-en à celui qui m'énerve le plus tous les ans, celui de mon courtier d'assurance.  Il l'envoie par la poste, je ne suis jamais là quand le facteur passe (à moins qu'il ne se charge pas des envois grand format et qu'il fait passer tout le monde au bureau de poste...), en arrivant à ma boite, je voir la papier classique des recommandés, je blêmis, puis en observant de près, je vois que c'est la case colis qui est cochée et là, je râle.  Je râle car je sais que c'est le calendrier de l'assureur, que le calendrier va être laid (voitures ou fleurs) et que je vais devoir me taper la file à la poste car je n'ose pas ne pas y aller au cas où ce serait autre chose de plus important.
    Ahhh, mon bureau de poste, le bonheur.  Cinq guichets mais maximum deux ouverts, une file jusque dans le sas de sortie, les conversations des vieux du coin, les bébés qui crient, les chiens qui flairent tout ce qui est à leur portée et donc parfois moi, la lenteur des guichetiers...
    La poste belge est vraiment mal foutue, elle joue à la banque, augmente les services offerts, mais diminue le personnel et ne les forme pas plus, je vous laisse imaginer le foutoir que ça donne.
    Bref, mon assureur me fait vraiment un cadeau empoisonné et si c'est bien son calendrier, je l'appellerai pour lui demander gentiment de m'oublier l'année prochaine !


  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Décembre 2004 à 11:17
    Saint Emilion...
    est une appellation de bonne augure et l'année 1995 également, reste à savoir de quel chateau vous avez hérité... sourire
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :