• L'apparence

    Réaction au commentaire de Heaven...
    Je sais que le souci de l'apparence ne date pas d'aujourd'hui, mais avant, peu de femmes avaient le loisir de s'occuper d'elle.  En plus elles dépendaient bien souvent de leur mari et avaient ce qu'il leur permettait d'avoir.  Le fait se s'occuper de son coprs était assez élitiste, je pense que c'est encore le cas dans une certaine mesure mais l'image des canons est partout alors qu'avant, cette image était moins présente dans les milieux moins favorisés.  D'après ce que j'ai lu dans son blog, les nanas qu'elle croise dans les soirées font partie d'un milieu social favorisé et leur physique est leur fond de commerce, soit pour leur boulot, soit pour se trouver un mari vieux et riche à qui elles serviront de faire-valoir. 
    Pour engager le personnel...ça dépend du boulot qu'ils vont faire, pour le service, il est clair que j'attache de l'importance à l'apparence, par contre pour la cuisine, je m'en fous un peu voire beaucoup.  Comme tu dis, c'est ignoble, c'est comme ça et il faut s'y faire mais ce n'est pas pour cela qu'il faut adhérer sur le fond.
    Ah oui, pour les kilos en trop, je suis peut-être plus radicale que Heaven, je suis d'accord qu'on puisse être heureuse avec quelques kilos en trop, par contre j'ai du mal à croire ces femmes obèses qui prétendent assumer, mais il est plus facile de prétendre ça plutôt que de d'avouer qu'on en souffre mais qu'on ne sait pas s'empêcher de se goinfrer.  Là, c'est moi qui vais faire hurler, mais mon meilleur coupe faim, c'est de voir un(e) obèse manger, c'est plus fort que moi, ça me donne la nausée.  Je ne comprends pas qu'on puisse se laisser aller à ce point, laisser son poids devenir un handicap, ne plus savoir courir, se baisser,...
    Généralement, je suis plutôt tolérante, mais à ce sujet là, je n'y arrive pas.  C'est peut-être une certaine aigreur, je m'affame pour ne pas prendre un gramme et je supporte donc mal le laxisme de certains.


  • Commentaires

    1
    heaven
    Mardi 10 Août 2004 à 10:21
    reaction
    Certes, le culte du corps est de la beaute est l'apanage d'une classe qui ne doit pas lutter toute la journee pour se nourrir mais je ne suis pas sure que ce soit specialement en train de changer. Une nana sans domicile meme aujourd'hui ne se prend sans doute pas la tete sur ses kilos en trop mais plutot sur comment elle va employer les 2 euros qui lui reste de son RMI our finir le mois sans doute. Donc certes, le sujet est tout de suite reserve a des gens qui ont les moyens et le temps de se soucier de leur apparence. Maintenant, meme si mon metier m'incite snas doute a rencontrer des gens un peu extremes en la matiere, ce ne sont en general ni des actrices, ni des top models ni des putes, mais plutot des nenettes DJ ou productrices, directrices de labels...voire chef de pub ou de produit, rien de bien extraordinaires. Et pourtant, le culte de l'image est omnipresente. Mais c'etait pareil quand je bossais a paris dans un grand groupe tout ce qu'il y a de plus normal...sur mille personnes, on comptait les gros sur les doigts de la main.
    Sinon, et bien, tu vois, tu ne te fais pas que des ennemis puisque moi aussi, bien que je sache que parfois il s'agit d'une maladie et bien, j'ai du mal a comprendre l'obesite que je considere comme une preuvre de laisser aller (desole, je ne peux pas m'en empecher... meme si je voudrais croire que c'est un handicap au meme titre qu'etre aveugle). Et moi aussi Chimene, je ne mange pas grand chose pour stabiliser mon poids au prix d'un gros effort de volonte, donc j'ai une tendance au mepris envers les gens qui ne peuvent pas controler le leur.
    2
    Tschok
    Mardi 10 Août 2004 à 15:06
    Tranformistes obèses
    Ce serait déstabilisant, hein?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :