• Naïve...

    Jeudi, je m'appretais à passer une bonne soirée, concert d'Archive au programme, j'attendais mon homme, j'étais de bonne humeur.
    Il rentre, m'annonce une nouvelle qui l'emballe à mort et qui me refroidit tout autant.  En gros, il va créer une asbl avec deux de ses potes et moi, j'ai peur du temps que ça va bouffer.  Je trouve déjà qu'il ne s'occupe de moi qu'après les crises que je lui fait à ce sujet et là, j'ai l'impression que je vais encore passer au second plan. 
    Le discussion dégénère, je lui parle de ses nombreuses absence durant lesquelles je ne suis absolument pas sûre de ce qu'il fait et il me rétorque que contrairement à moi, il n'a rien à se reprocher niveau fidélité.  Douche froide ! 
    Je nie, je l'accuse de délirer et il me sort quelques exemples de comportements que j'ai eux et qui trahissaient la présence d'un amant.
    Les exemples qu'il a cités dataient de l'époque de O, je dois bien reconnaître que j'étais vraiment imprudente à l'époque, plus rien ne comptait à part lui.  On ne m'y a jamais repris et après, j'ai toujours gardé la tête sur les épaules, j'avais eu ma leçon et les souffrances qui vont avec.
    Comment ai-je pu être naïve à ce point, penser qu'il ne se doutait de rien, trouver blessant le fait qu'il ne me fasse aucune remarque au sujet de mon changement de comportement,...  Je voyais ça comme de l'indifférence de sa part, je pensais qu'il se fichait complètement de ce que je pouvais faire et j'en souffrais.  En même temps, ça m'arrangeait, ça laissait le champ libre à mon histoire avec O.
    J'ai continué à nier tout en bloc bien que j'ai eu par moments envie de tout lui balancer.  Il me faisait mal en me remémorant certains épisodes et j'avais envie de lui faire mal aussi mais j'ai eu peur du cataclisme qui allait suivre.
    L'heure du concert approchait, nous devions faire bonne figure devant nos amis et nous avons donc clos la discussion en sachant que ce n'était que partie remise.  Après avoir bu quelques verre au concert, nous en avons reparlé, ça s'est arrangé mais je sais que ce n'est pas définitivement réglé, le conflit couve dans l'oeuf et j'ai l'impression qu'il faudra bien un jour que je me justifie.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :