• Sale week-end

    Lundi enfin !  Contente que ce week-end soit fini et que je sois enfin seule à la maison, après un samedi moyen qui s'est terminé en grosse dispute et un dimanche évidemment maussade.
    Là, ça a l'air de s'être calmé, mais trop de choses ont été dites et je les digère mal.  Comme d'hab, c'est parti de deux fois rien et ça s'est envenimé.  En gros, je n'ai pas voulu aller passer la fin du week-end chez un pote de monsieur qui nous avait invité à passer la nuit sur son bateau et la journée à la mer avant d'aller faire du roller ensemble.  Il l'a mal pris car je lui reproche souvent de ne pas me sortir et là, je refusais sa proposition.  Si il m'avait proposé un petit hotel sympa, j'aurais accepté, mais je lui reproche de ne pas faire grand chose tous les deux, ses potes, je les vois assez et je n'ai pas envie de passer encore plus de temps avec eux.
    Le ton est donc monté et il a vidé son sac...là, je me suis rendue compte qu'il ne dit jamais ce qu'il ressent quand il le ressent, il accumule tout pour le ressortir quand ça chauffe.
    C'est un comportement que j'ai du mal à comprendre, quand je lui reproche quelque chose, je lui dis tout de suite, c'est plus sain.  Là, j'en ai pris tellement dans la gueule que je ne sais même plus si il m'aime encore ni même si moi, je l'aime encore.
    J'ai aussi du mal avec la mesquinerie dont il a fait preuve, l'appart dans lequel nous vivons est son appart à la base, mais bon depuis que nous sommes installés ensemble, je partage tous les frais (c'est normal) et j'estime avoir le droit de m'y sentir chez moi.  Pourtant il n'hésite pas à me rappeler que si je ne suis pas contente, je n'ai qu'à me barrer.  C'est bas.  Samedi soir, j'ai bien eu envie de faire ma valise, mais je ne pourrai pas trouver un autre endroit en deux jours et je n'ai pas envie de squatter chez des amis ou chez mes parents.  Nous envisageons un déménagement pour un apprat plus grand, je pense que je vais plutôt envisager mon déménagement pour un appart à moi, même si nous ne rompons pas.  au moins nous nous verrons quand nous voudrons nous voir et ne nous pourrirons plus la vie avec le quotidien.
    Là, je médite...


  • Commentaires

    1
    heaven
    Lundi 2 Août 2004 à 09:22
    ton blogg
    j'aime bien ton blogg, bienvenue dans notre petite communaute... Heaven
    2
    Chimène
    Lundi 2 Août 2004 à 10:08
    Merci
    Merci, je te retourne le compliment, je me reconnais assez dans ce que tu écris.
    3
    titinette
    Lundi 2 Août 2004 à 12:23
    Bon courage
    Ton homme a l'air d'avoir pas mal de points communs avec le mien ! Ils n'ont pas la même définition que nous de "sortir" (un resto en amoureux pour nous c'est quand même différent qu'une soirée chez des potes, mais pour lui, c'est "sortir" et ça revient au même ! etc). Courage Chimène. Moi, je n'ai pas eu la force de partir parce que j'étais seule, sans amis ni parents chez qui être hébergée. Prendre un appart pour toi même sans rompre tout de suite me paraît être une très bonne solution.
    4
    Tschok
    Lundi 2 Août 2004 à 12:35
    Indépendance financière
    C'est la clé d'une vie de couple équilibrée. Reprends ton indépendance immobilière, après, tu verras, les enguelades sont bien meilleures.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :