• Retour

    A nouveau de retour après une période de boulot intense.  Ce rythme me fatigue, j'ai du mal à retrouver mes repères, de passer de 16 heures de boulot par jour à rien.  J'ai surtout du mal à gérer mon temps de boulot.  Avant, ce n'était pas comme ça, mais depuis mes problèmes de couple, je ne peux pas m'empêcher de me demander ce qu'il fait du temps libre que mon boulot lui laisse.
    J'ai l'impression que je n'arriverai jamais à surmonter ce manque de confiance, ça me bouffe, ça a changé ma façon d'être et notre thérapie n'arrange rien, j'ai l'impression d'y tourner en rond, plus envie d'y aller.  Peut-être devrais-je y aller en solo ?
    Je fais des efforts, j'ai réservé pour une semaine aux sports d'hiver début avril pour lui faire plaisir (j'ai détesté ça les rares fois où j'y suis allée, mais il m'a demander maintes fois de l'y accompagner au moins une fois) et lui, qu'est-ce qu'il propose ?  Rien à part des balades en roller...j'aimais ça le roller avant, mais là, il a réussi à me dégoûter, il ne vit que pour ça.
    La semaine dernière, pour décompresser, je suis allée chez mon amie aux Pays-Bas, ça m'a fait du bien.  J'aime la voir, vois ses enfants, j'aime l'ambiance qui règne chez eux, la sérénité.
    Ces derniers temps, je commence à sentir la fibre maternelle me travailler, ça m'étonne car jusqu'à présent, j'étais sûre de ne pas vouloir d'enfant et pourtant...un choix trop vite fait et beaucoup de regrets m'ont fait changer d'avis.  Evidemment, lui n'en vaut pas, du moins pas pour l'instant qu'il dit.  Mais pour moi, le temps presse.  Je ne veux pas avoir un enfant après 35 ans, ça me laisse trois ans, un peu moins même en tenant compte de la grossesse.  Je voudrais qu'il soit sûr de lui que sa réponse soir franche et pouvoir le cas échéant partir et rencontrer quelqu'un qui en voudrait.  Rien que cette pensée me fait du mal, mais ce désir est vraiment présent et je n'ai pas envie de passer à côté de ça.  Je ne veux pas lui faire un enfant dans le dos et je ne veux pas non plus élever un enfant seule ni en faire un avec le premier venu... ça laisse peu de marge de manoeuvre.
    Bref, comme vous pouvez voir, je suis de retour, mais rien n'a changé !

  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Mars 2006 à 12:32
    L'heure des retours...
    Bonjour Chimène, ravie de te lire ici, même si ce n'est pas aussi gai que je te le souhaiterais. Il est des choix pas évident, des décisions douloureuses. Tu es la seule à savoir ce que tu veux, ce que tu peux. Courage...
    2
    Mardi 14 Mars 2006 à 12:40
    questions existencielles
    je me pose des questions similaires... Sauf que mon homme, lui est partant pour un enfant. Seulement là, c'est moi qui me pose des questions... est-ce le bon ? Suis je capable de le supporter encore 30 ans ? Pfff. Dur dur. Je compatis.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :